Lettre Ouverte à Messieurs René Trabelsi et Youssef Chahed


Il y a de cela maintenant environ 5 ans (début 2014), je publiais un article sur la nomination de M. Trabelsi au poste de ministre du tourisme. Ce fut une lettre ouverte, par laquelle je m’adressais à M. Trabelsi, avec le naïf espoir qu’il fût capable de nous éclairer sur ses liens avec le pays auquel nombre de nos concitoyens de confession juive vouent une admiration et une loyauté (à peine) secrètes : Israël.

Alors, je récidive !

Je remets les pieds dans plat car certaines publications sur les réseaux sociaux suggèrent que M. Trabelsi aurait la nationalité israélienne, en sus de la tunisienne, et de la française qu’il a très certainement aussi. Mais la multiplicité des « costumes » chez certains, couplée à une loyauté unique portée au fond de soi, n’est pas pour nous étonner (الشيء من مأتاه لا يستغرب).

N’ayant aucun doute sur la capacité de certains à bidouiller des photos ou des publications sur facebook, et ne voulant accuser qui que ce soit de quoi que ce soit sans preuves tangibles (candide que je suis), ma question est la suivante : M. TRABELSI, êtes-vous OUI OU NON un tri-national Tuniso-Franco-Israelien ?? Je pense qu’en la matière, et pour faire taire toute les mauvaises langues, un démentit à ce propos de votre part serait plus que bienvenu ! Nous nous contenteront de votre parole.

Pour les plus sceptiques d’entre nous, voici le lien : https://www.facebook.com/israelnoticiasbr/photos/rpp.2468440546507381/2613238068694294/?type=3&theater

Passons, maintenant aux faits tangibles. Palpables. 

La vidéo de M. Trabelsi dans laquelle on entend très clairement l’intéressé prononcer les mots : « Shalom BENALIkom ! » est visible par tous.

N’est-ce pas un peu osé de la part de ce chef du gouvernement adepte des grands-écarts et des retournements les plus spectaculaires, de nous imposer comme ministre un ancien soutient du dictateur ?

NON ! me direz-vous ! (…كاد كان صبع القابلة)
Et vous auriez raison ! Il a aussi bombardé ministre celui qui refila leurs passeports au dictateur en fuite et à sa famille ! Allons ! On est plus à ce genre de petites choses près voyons ! Et puis tout le monde a bien fait de la lèche à ZABA en son temps, c’était le sport national avant le foot …

Trabelsi doit très certainement savoir que sa nomination, a un poste auquel il n’a rien à faire –opinion personnelle- n’est autre qu’une sorte de baume ou de pommade que le chef de gouvernement cherche à appliquer pour faire oublier le refus de la Tunisie d’accueillir sur son sol un groupe de jeunes scouts israéliens, chose qui bien sur occupa les unes du New York Times, de Haaretz et du Jerusalem Post, et qui fait contraste en ces temps de normalisation accélérée avec l’entité sioniste.

Pour finir sur le cas de M. Trabelsi, et là n’est le moindre des endroits où le bât blesse, si on parlait de conflit d’intérêt ?

Comment un voyagiste, dont le business même est au cœur de l’industrie du tourisme, peut-il prétendre diriger le ministère du tourisme ?? Ne le prenez pas mal M. Trabelsi, ça n’a rien de personnel, mais comme vous devez le savoir, nous autres tunisiens sommes devenus très sensibles aux mélanges des genres, et notre confiance en tout ceux qui occupent des postes à responsabilité tels que celui que vous vous appétez à occuper n’est pas très grande, ceci étant du a l’avidité et la malhonnêteté de l’écrasante majorité de ceux qui ont eu à nous gouverner.

Encore une petite chose : M. Trabelsi pourrait également, s’il daigne nous répondre, nous éclairer sur les interviews accordées par lui au media on-line « i24News », site d’information (ou de désinformation devrais-je dire) ultra pro-sioniste et ouvertement islamophobe.

La deuxième partie de ma lettre, s’adresse au chef du gouvernement, concernant l’ouverture d’une « antenne tunisienne » de la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme).

Personne n’ignore ce qu’est la LICRA, et quelles forces se tiennent derrière cette officine sioniste en France. Il suffit d’examiner un peu le nom de ladite association pour s’en convaincre : le racisme ET l’antisémitisme ! Ceci pour bien souligner le fait que les 2 choses sont différentes. L’un est tellement plus grave que l’autre, qu’il fallut lui réserver une case à lui tout seul. Cette dichotomie faite entre les types de racisme (mettre tous les racismes dans un sac, et mettre l‘antisémitisme dans une case bien distincte) est symptomatique de la façon de procéder des milieux sionistes régnant en maitre dans l’hexagone, et qui est en train d’essayer de mettre pied à terre, de créer une tête de pont en Tunisie.

La LICRA est l’un des plus illustres bras de la présence sioniste outre-méditerranée, présence que l’on peut aisément comparer à la déesse hindoue Shiva aux 1000 bras.

Si aujourd’hui ce chef de gouvernement, pour qui toutes les bassesses sont permises dans sa lutte pour le pouvoir avec le fils à papa Sebsi, nous impose dans la foulée la nomination d’un ministre du tourisme ignare sans la moindre qualification et au mépris de toute considération pour le conflit d’intérêt que cela entraîne, et nous impose la greffe contre nature d’une organisation sioniste ayant pignon sur rue, alors que pourrait-il nous imposer d’autre lorsque les échéances électorales se feront plus proches et plus pressantes ? A quand une antenne locale du CRIF à Tunis M. le 1er ministre ? A Quand un dîner du CRIF sauce tunisienne ?! Et puis, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?? A quand une visite de votre part au mémorial de yad vashem avec une kippa sur la tête ? A quand une vraie séance d’allégeance en bonne et due forme et a quand l’ouverture d’une ambassade israélienne chez nous ??!!

Mais soyons juste avec M. Chahed. Ce dernier, soutenu par le parti des marchands de religion (qui soit-dit en passant ne recule devant aucune contradiction pour préserver sa présence aux affaires depuis qu’il a goûté aux fastes et aux avantages du pouvoir), n’a été que plus rapide que ses adversaire a dégainer l’arme ultime de l’allégeance envers la sacro-sainte et puissante communauté organisée. Sans cela, le camp adverse, qui n’a rien à envier à M. Chahed en matière d’a-plat-ventrisme et de bradage de la souveraineté nationale, s’en serait empare et aurait peut-être excellé un peu plus dans l’art de la trahison et de la compromission avec les officines sionistes dans l’espoir de plaire à leurs maîtres et d’en recevoir un os à ronger.

Nizar CHABBI