Archives du jour : 13 novembre 2018


« Ce matin j’ai  béni et accueilli la nomination du nouveau ministre Tunisien du tourisme » déclarait sur Twitter le 6 novembre le ministre israélien des communications Ayoub Kara, avant d’ajouter « il ne fait aucun doute que cet événement traduit le positionnement de la Tunisie, ce qui est une bonne chose. C’est un vent nouveau, positif  pour Israël et pour la politique étrangère du gouvernement tunisien, qui s’opère après les changements politiques apportés par les Etats du Golf. »   Une politique de normalisation , comme le dira le ministre des transport mais surtout ministre des renseignements, Ysrael Katz, lors de son voyage à Oman. En effet, nulle question ici de tourisme mais belle et bien de politique étrangère entre la Tunisie et Israël.   Mais peut-être faut-il rappeler qui est Ayoub Kara. De confession musulmane, comme quoi il ne s’agit pas ici de religion mais bel est bien de suprématie raciale et de politique coloniale, Ayoub Kara a été tour à tour ministre du développement, de la coopération régionale avant d’être conseiller auprès du premier ministre Nétanyahu puis nommé ministre de la communication en mai 2017. Ce sioniste est membre du Likoud dont la charte affirme que « les communautés juives de Judée , de Samarie et de Gaza sont une concrétisation des valeurs sionistes » et que « l’implantation est l’expression du droit irréfutable du peuple juif à disposer de la terre d’Israël ». Et c’est au nom de ce même Likoud qu’il félicite la Tunisie d’avoir fait le premier pas dans une politique de normalisation avec Israël. Un parti de « dangereux extrémistes », comme le dira Moshe Ya’alon ancien ministre de la défense, un parti qui rejette en des termes particulièrement brutaux les danger d’«orientalisation» d’Israël par les juifs arabes. Un parti qui appelle à la « chimiothérapie » du cancer palestinien puisqu’« Ils ne sont pas plus civils et certainement pas plus innocents que les habitants d’Hiroshima » écrira Jacques Kupfer, ancien représentant du Likoud en France (dont la fille Nili Nouari elle représente le Betar et l’association Israel is Forever- mobilisation des forces sionistes francophones). Alors de quelles politiques étrangères en Israël et la Tunisie s’agit-il ? De quoi parle le Likoud ? Est-ce une politique  de normalisation ou d’extermination arabe comme le prônent certains membres de ce parti ? Ou est-ce l’application de la résolution 573 de l’ONU estimant que la Tunisie a droit à « des réparations appropriées suite aux pertes en vies humaines et aux dégâts matériels dont elle a été victime » suite à un « acte d’agression armée » ayant fait 68 morts et 5 432 125 dinars de dégâts matériels ? Nous exigeons, Monsieur Chahed, des explications sur cette déclaration officielle du gouvernement israélien quant à la politique qui sera menée en Tunisie, car nous refusons toute normalisation avec un Etat qui a bombardé nos terres et qui, pourtant condamné, refuse de s’amender des réparations exigées par la Justice internationale et fête jusqu’à ce jour l’atteinte à notre souveraineté comme une fête. Nous exigeons également de savoir si la nomination de Monsieur René Trabelsi est un gage donné à cet Etat voyou dans l’édification d’une coopération politique et/ou militaire sur d’autres pays […]

René Trabelsi félicité sur twitter par le Likoud